Recherche
Participez à l'info.tv

Vous êtes témoin d'évènements, envoyez-nous vos vidéos, photos, articles !
Publicité
pub
Newsletter
Restez informé de nos derniers reportages.
Inscrivez-vous !
OK
Réseaux sociaux
Vous pouvez aussi suivre toute notre actualité sur nos pages Facebook et Twitter.
 

Maurice : Le gouvernement au chevet des petits agriculteurs.

Maurice : Le gouvernement au chevet des petits agriculteurs.

 25 février 2015. Le Premier ministre mauricien, Sir Anerood Jugnauth, a annoncé diverses mesures en faveur des petits agriculteurs, lors de l'inauguration d'une entreprise de production d'engrais bio à Mer Rouge, dans la capitale mauricienne, a constaté la PANA sur place. Selon lui, les petits agriculteurs ont été délaissés pendant trop longtemps par l'ancien gouvernement qui a dirigé l'île de 2005 à fin 2014.

« Mon gouvernement va vous offrir une assistance financière afin de vous permettre de faire face à la baisse du prix du sucre sur le marché international. De plus, on va vous donner des actions à hauteur de 35% dans les raffineries et autres distilleries, une assistance financière pour vous aider à vous engager dans le commerce équitable et dans l'industrie de la transformation en vue d'exporter vers les pays de la région. Nous allons aussi aider les jeunes à s'intéresser à l'agrobusiness », a-t-il déclaré devant un grand nombre de petits agriculteurs qui cultivent principalement la canne à sucre.

M. Jugnauth a promis qu'il ne laissera jamais tomber les petits agriculteurs « car ils sont trop importants dans l'économie de l’île ».

Ces derniers, au nombre de 35.000 en 2006, ne sont qu'environ 15.000 actuellement, tous ayant abandonné la culture de la canne à sucre à cause de la hausse des coûts de production, du manque de main-d'oeuvre et de la baisse du prix du sucre sur le marché mondial.

Pour sa part, Antoine Harel, président de la Mauritius Chemical Fertiliser Industry, entreprise qui produit les engrais bio,  a estimé que le secteur agricole mauricien doit devenir productif, rentable et retrouver sa position de solide pilier de l'économie de l'île « à une époque où Maurice élabore des stratégies pour améliorer son programme de sécurité alimentaire ».

On indique à Port-Louis que l'engrais bio est produit à partir de la culture de bactéries du sol, conçu pour stimuler et libérer des nutriments culturaux essentiels pour une meilleure absorption par les plantes.

Il joue également un rôle essentiel dans l'établissement d’un nouvel équilibre des éléments nutritifs et dans la restauration de la fertilité des sols.

L'île Maurice importe environ 46 000 tonnes d'engrais chimiques annuellement.

< Retour à la liste des actualités